Partons aujourd’hui à la découverte du nouveau contrôleur Xbox qui souhaite révolutionner notre façon de jouer sans pour autant casser nos habitudes. C’est Joline Tang qui nous partage les coulisses de ce travail d’orfèvre qui nous fait penser à ce que l’on a déjà découvert sur la création de la Xbox Series X et de la Xbox Series S.

La manette Xbox a beaucoup évolué ces 19 dernières années puisqu’elle a eu au moins 7 versions officielles entre le Duke en 2001 et le contrôleur qui sortira en même temps que la Xbox Series X|S.

Si la première manette Xbox reste pour beaucoup un monstre loin d’être maniable pour les joueurs n’ayant pas de grandes mains (sans parler de l’emplacement des boutons, qui nous fait penser aux idées farfelues de Nintendo), elle avait d’ores et déjà adoptée les sticks asymétriques (ergonomies > habitudes).

Il y avait ensuite eu plusieurs améliorations comme les sticks “creux” du pad S, la démocratisation des manettes sans fil avec la Xbox 360, mais aussi le bouton “home”, l’ajout de moteurs de vibration dans les gâchettes avec la Xbox One ou encore les manettes “pro” officielles avec des gâchettes supplémentaires, des boutons/sticks interchangeables et enfin des profils de jeux/touches incorporées au contrôleur avec les versions Elite.

Si certains choix font toujours débat comme celui de ne pas avoir intégré une batterie rechargeable non amovible comme c’est le cas chez les autres constructeur et de privilégier les piles et les batteries amovibles, l’évolution des contrôleurs Xbox répond pour le moment parfaitement à la demande des joueurs.

On n’oubliera pas l’apparition du Xbox Design Lab en 2016, nous permettant de commander sur Internet une version totalement personnalisée de la manette officielle, ou encore les nombreuses versions “limitées” du contrôleur Xbox One avec différentes variations (un effet texturé pour la paume de la main pour la version Halo, des gâchettes et une prise en main différentes pour la version Forza).

Evidemment, il fallait revoir la copie pour la sortie de la Xbox Series X|S et l’équipe en charge du design explique son approche sur ce sujet complexe. Comment améliorer une manette, sans que cela soit trop flagrant pour ne pas déranger les habitudes des joueurs.

Ils ont opté pour plusieurs modifications, et la première c’est le D-Pad. Il est directement inspiré des modifications que l’on retrouve avec les deux itérations de la manette Xbox Elite. Il permet d’avoir les quatre directions classiques, mais aussi les diagonales, le tout en offrant un emplacement agréable pour le pouce.

Ensuite, l’idée était de rendre la manette “agréable” pour les personnes avec des mains plus petites. Pour cela il n’était pas possible de réduire la taille de l’ensemble du contrôleur puisque cela occasionnerait un problème de dimension pour la majorité des joueurs.

Pour réussir cet objectif, il a fallut retravailler les gâchettes et les bumpers. Par la même occasion l’ajout de “points” texturés pour donner aux doigts une nouvelle sensation sur les gâchettes/bumpers permet à la main de se reposer plus facilement en ajoutant un repère sensorielle pour les mains.

Enfin un seul nouveau bouton a été ajouté à la manette, il s’agit de l’option Share (partager). Son fonctionnement se veut le moins intrusif possible sur l’expérience de jeu. Il suffit d’appuyer une fois pour faire une capture d’écran, et de laisser appuyé pour faire une capture vidéo.

Ce développement va plus loin qu’une manette pour une nouvelle console puisque ce nouveau contrôleur sera compatible PC, smartphone et Xbox One. Cette compatibilité est à double sens puisque les manettes précédentes (compatibles Xbox One), seront aussi compatibles avec la Xbox Series X|S.

La manette pèse le même poids que la version précédente pour là aussi conserver les habitudes de jeu et elle conserve les codes couleurs sur les boutons dans un soucis d’accessibilité mais aussi pour le côté pratique dans les jeux.

Xbox met les petits plats dans les grands en lançant ce contrôleur en 3 coloris différents dès la sortie de la Xbox Series X|S le 10 novembre 2020 (Robot White, Carbon Black et Shock Blue). Il s’agit la aussi d’une première, les joueurs n’ayant d’habitude pas le choix pour la couleur de leur manette au lancement d’une console.

Autre particularité inchangée, son prix, qui sera de 59.99€, comme sa grande sœur.