Jeu d’aventure qui a fait parler de lui lors de la présentation en début d’année des jeux estampillés Xbox Series X|S, Call of the Sea est sorti discrètement sur PC et Xbox en ce doux mois de décembre.

Comme d’habitude, Xbox a sélectionné un jeu indie original qui nous promet une aventure originale. Loin de nous vendre une réalisation technique qui va essayer de faire pleurer votre PC, Out of the Blue nous propose une aventure efficace et envoutante.

L’univers

Call of the Sea nous envoie dans le Pacifique Sud sur une île abandonnée. Aux commandes de Norah, vous allez explorer un univers sans vie, où il faudra résoudre des énigmes pour mettre la main sur votre époux qui est parti chercher un remède à votre mystérieuse maladie.

C’est une ambiance particulière et réussie qui nous accompagne durant notre aventure. L’histoire se déroulant dans les années 1930, notre balade sera là aussi un voyage dans le temps.

Le jeu

Le jeu nous propose de vivre une aventure sans combat ni violence, mais plutôt une véritable aventure à l’ancienne où l’on découvrira une histoire fantastique en lisant les journaux laissés sur notre chemin et les lettres qui traînent ici et la.

La jeune femme que l’on incarne débarque sur une île déserte, et il vous faut résoudre des énigmes et des puzzles pour avancer toujours plus profondément dans un monde qui n’est pas hostile mais qui est tout de même étrange.

Vous devrez comprendre comment ouvrir des portes, déclencher des mécanismes compliqués datant d’une époque révolue ou encore utiliser les outils laissés par les voyageurs qui vous précèdent.

Au fur et à mesure de votre exploration vous découvrirez ce qui est arrivé au petit groupe qui accompagne votre mari dans sa quête chevaleresque pour vous sauver.

On s’attache rapidement à ces âmes que l’on ne rencontre pas, car ils ont vécu les mêmes aventures que nous, si ce n’est qu’ils n’ont pas eu à supporter la solitude.

Le jeu est découpé en chapitres durant lesquels Norah se parle à elle même pour nous aider à solutionner les puzzles et à comprendre l’histoire. Chaque niveau a son ambiance et son environnement, et l’histoire avance petit à petit avec nos découvertes.

On est jamais perdu face à une énigme car on peut farfouiller dans les environs pour découvrir les notes laissées par nos prédécesseurs, mais il faut avouer que les puzzles ont un coté old-school agréable.

Pas d’indices clignotants ou de message à l’écran pour nous dire quoi faire. On est un véritable aventurier, un peu comme Indiana Jones, sans le lasso et le chapeau.

Le gameplay est simple et on est loin de la complexité d’un The Witness ou d’un Talos Principle, et ça tombe bien car ce n’est pas ce que l’on attends de Call of the Sea.

L’histoire fantastique colle parfaitement à l’ambiance du jeu et le style graphique est tout simplement idéal pour ce genre de jeu. Un peu de contemplation, quelques énigmes et beaucoup de dépaysement, le tout accompagné d’une musique au petit oignons.

La durée de vie

Il suffira de 5h à 6h pour terminer le jeu en prenant le temps de vous balader un peu. Call of the Sea est un jeu en couloir et il n’est pas possible de se perdre dans la nature. L’idée étant véritablement de suivre une histoire dans les pas des explorateurs qui nous ont précédé.

Verdict

Les points positifs

  • L'ambiance graphique
  • Les puzzles sympathiques

Les points négatifs

  • Déplacements trop rigides

Mentions spéciales

En résumé

Call of the Sea nous offre l'opportunité de nous évader quelques heures pour découvrir la vie d'explorateurs qui tombent involontairement sur une civilisation perdue. Une histoire fantastique où l'action a cédé sa place à l'exploration.

Où se trouve la note attribuée au jeu dans ce test ?
C'est simple, il n'y en a pas. Nous pensons que l'expérience offerte par un jeu vidéo ne peut être réduite à une notation arbitraire aussi complexe soit-elle. Nous vous invitons à lire l'ensemble du test ainsi que le verdict qui donnent une idée assez détaillée sur l'expérience procurée par le jeu.