Après un Kickstarter réussi en 2018, le jeu Genesis Noir développé par Feral Cat Den était sur de bons rails. Comme la plupart des projets « crowfundés » il a raté sa fenêtre de lancement pour passer de fin décembre 2019 à début 2021 mais on ne leur en tiendra pas rigueur.

Genesis Noir est l’oeuvre d’un petit nombre de personnes dont Evan Anthony et Jeremy Abel, sans oublier Mercy Lomelin, David Szmit et Adria Navarro.

Maintenant que vous avez une idée de la taille de l’équipe, vous pouvez continuer de lire ce test pour en découvrir d’avantage sur ce jeu original.

L’univers

Genesis Noir est une aventure interactive entre point & click et déplacements contemplatifs. Le jeu nous propose de réaliser une enquête qui nous fera voyager à travers le temps et l’espace, à la fois dans nos souvenirs mais aussi dans ceux de notre planète.

Cette expérience solo nous accroche d’abord grâce à ses choix graphiques où l’on oscille entre la 2D et la 3D, mais aussi par le ton du jeu.

Entre enquête policière et balade au milieu du Big Bang, votre voyage ne va pas être de tout repos. Et pourtant, l’aventure proposée nous permet de nous évader en quelques instants.

Le jeu

Genesis Noir nous raconte une histoire comme le ferait un film noir, en nous laissant découvrir les personnages nous même à travers la vision du protagoniste, et où l’on va comprendre totalement l’histoire qu’une fois l’aventure terminée.

On incarne un personnage sans nom qui va être le témoin d’un meurtre. Le meurtre n’a pas encore eu lieu et le temps s’arrête au moment où la balle quitte le pistolet, c’est la que notre partie commence vraiment.

Notre personnage avec ses airs de détectives va alors partir à la recherche d’une solution pour stopper la balle avant que celle ci n’atteigne sa cible et loin d’aller vers la facilité, c’est une course à travers le temps (et l’espace) qu’il débute.

En effet, pour stopper ce Big Bang (le tir du pistolet) il va falloir visiter des moments clefs de la création du monde mais aussi des instants marquants de notre civilisation.

Un mariage intéressant entre histoire scientifique et mythologie, où le gameplay change à chaque moment pour nous faire vivre l’aventure d’une façon différente suivant l’endroit où l’on se trouve.

Si Genesis Noir essaie d’illustrer de la plus simple des façons des concepts fondamentaux de l’histoire du Big Bang, il prend aussi plaisir à nous laisser nous émerveiller en jouant par exemple avec la taille des éléments qui nous entourent.

Pendant un chapitre on est plus petit qu’une montre (objet choisi volontairement) et l’instant d’après on côtoie les étoiles alors que les planètes tiennent dans le creux de notre main.

On interagit avec le décor, on avance dans notre enquête (en tout cas on l’espère) et on contemple ces mondes fantastiques qui s’animent autour de nous au fur et à mesure de nos découvertes.

Le jeu n’est pas linéaire car il nous entraîne à la fois à la découverte de l’histoire de l’univers mais aussi dans notre propre passé. On retrouve petit à petit des souvenirs qui nous permettent de comprendre comment on en est arrivé là (face à ce meurtre qui a lieu en ce moment).

L’histoire se raconte la plupart du temps sans parole et cela nous oblige à être attentif à ce qui nous entoure.

Il ne faut pas s’attendre à un jeu d’action quand on lance Genesis Noir, mais bien à une aventure interactive où l’on voyage à travers le temps pour comprendre des concepts scientifiques (mais pas que) et trouver la solution à cette énigme mortelle.

On ramasse un objet qui traine, on suit des traces de pas, on joue avec des appareils électroniques, on ne chôme pas.

En plus de son style graphique tout simplement magistral, le jeu s’appuie sur un choix musical parfait. Si l’ambiance est réussie, la musique est une partie à part entière du jeu puisque l’intrigue démarre dans une salle de concert/café/restaurant et que nos protagonistes jouent tous d’un instrument.

La durée de vie

L’aventure se termine en quelques heures (4h ou 5h max) et vous pouvez rejouer les chapitres du jeu à volonté. Malheureusement, une fois l’enquête terminée l’intérêt de la « re jouabilité » réside essentiellement dans le côté contemplatif.

C’est une enquête en ligne droite. Il n’y a pas d’interrogatoires, d’objets que l’on pourrait rater, ici on nous raconte une histoire et on interagit pour avancer.

Verdict

Les points positifs

  • Le style graphique
  • La musique est superbe
  • L'histoire et la narration

Les points négatifs

  • Un rythme de jeu inégal

Mentions spéciales

En résumé

Genesis Noir nous offre une expérience relaxante qui nous permet de voyager à travers le temps et l'espace. De l'origine de l'univers jusqu'à un futur incertain, on suit l'évolution de notre civilisation pour résoudre un meurtre énigmatique. Une belle expérience unique en son genre qui plaira aux amoureux de la narration.

Où se trouve la note attribuée au jeu dans ce test ?
C'est simple, il n'y en a pas. Nous pensons que l'expérience offerte par un jeu vidéo ne peut être réduite à une notation arbitraire aussi complexe soit-elle. Nous vous invitons à lire l'ensemble du test ainsi que le verdict qui donnent une idée assez détaillée sur l'expérience procurée par le jeu.