La suite tant attendue du jeu Spider-Man sorti en 2018 sur PS4 a accompagné l’arrivée de la PlayStation 5 l’an dernier pour le plus grand plaisir des joueurs. Exit Peter Parker, bonjour Miles Morales.

Le jeu a fait parler de lui avant sa sortie en bien pour ses graphismes et en moins bien à cause d’un petit problème de communication autour de son format.

Marvel’s Spider-Man: Miles Morales (que l’on va appeler MM) est un jeu complet et non un DLC comme certains on pu le croire avant sa sortie.

Quelques mois après sa sortie, ce Spider-Man est exempt de bugs et le jeu tourne parfaitement sur PlayStation 5, c’est l’occasion rêvée pour se lancer dans l’aventure.

L’univers

Le Spider-Man original interprété par Peter Parker cède ici sa place à Miles Morales. Ce jeune garçon qui lui aussi s’est fait mordre par une araignée va devoir protéger la ville du mieux qu’il le peut pendant les vacances de Peter.

L’aventure se déroule pendant la période de Noël et on va découvrir la ville de New York sous la neige. Un choix idéal pour nous montrer les capacités de la nouvelle console de Sony. On plonge dans un environnement décoré pour les fêtes où les néons et autres lumières sont nombreux, parfait pour jouer avec le ray-tracing.

MM met en avant un adolescent afro-américain et portoricain qui va devoir sauver New-York et ses habitants. C’est une image forte que nous offre Insomniac Games et PlayStation puisque c’est le premier héros de la PlayStation 5. Le mouvement Black Lives Matter est d’ailleurs présent dans le jeu.

Si MM ne marquera peut être pas l’histoire du jeu vidéo par son gameplay, il aura réalisé un pas en avant en ce qui concerne la diversité dans le jeu vidéo.

Le jeu

MM nous propose de vivre une aventure à la fois spectaculaire et intime. En effet, comme à son habitude, l’histoire principale de ce Spider-Man va mettre en avant un protagoniste qui veut contrôler la ville et un second personnage qui lui veut se venger, le tout avec des pouvoirs et des armes futuristes.

Pour ajouter un peu de piment, on rend l’histoire plus touchante en y mêlant directement les proches de Miles et le tour est joué.

Scénaristiquement notre aventure tient la route et à l’image de notre Spider-Man original, le jeu nous partage efficacement les doutes et les questions que se posent Miles tout au long de notre expérience de jeu. Le co-équipier de Peter n’est âgé que de 17 ans quand nous l’incarnons et autant vous dire qu’il va traverser bien des épreuves.

Le jeu est riche en personnages pour entourer Miles, que ce soit sa mère qui se présente aux élections du conseil municipal, mais aussi Gankee son meilleur ami ou Aaron Davis son oncle (il y en a d’autres mais on ne va pas se spoiler l’aventure).

S’ils sont bien représentés et que leur background est parfaitement construit, leur rôle dans le jeu est assez light. Gankee est un peu notre Jarvis et les échanges que l’on a avec lui sont assez sommaires, tout comme Rio Morales la mère de Miles.

On se sent seul dans cette ville immense où l’on croise un nombre impressionnant de piétons et de voitures. Si cela ne dérange pas pour l’aventure, on aurait aimé avoir plus d’interaction avec notre entourage (en dehors des communications téléphoniques).

Miles Morales possède deux différences par rapport à Peter. La première, c’est qu’il n’a pas été mordu par la même araignée et que ses pouvoirs sont différents. Il peut comme son mentor s’accrocher aux murs et se balancer avec des toiles d’araignées évidemment.

Mais il a surtout des pouvoirs électriques qui lui permettent de se battre plus efficacement. Si on peut toujours donner des coups de pieds et de poings aux ennemis, où bien les bloqués avec des toiles, le plus efficace reste de réaliser des attaques en utilisant notre jauge de “bio-énergie” pour électrocuter un peu nos adversaires.

On ne peut évidemment pas utiliser nos pouvoirs à l’infini, il faut recharger une “jauge de bio-énergie” en réussissant des attaques normales contre nos ennemis. Il faut enchainer combo en tout genre et esquiver proprement les attaques pour réussir à venir à bout des combats qui nous mettent souvent face à une multitude d’ennemis à la fois.

Un choix malin (“à la Batman”) qui permet d’avoir des combats dynamiques et spectaculaires, avec des ralentis pendant les coups spéciaux pour donner un effet waouh.

On débute l’aventure avec peu de connaissance sur nos pouvoirs et on termine en ayant débloqué de nouvelles compétences de plus en plus puissantes. La marche de progression est bien pensée puisqu’on devient plus performant au fur et à mesure que Miles découvre ses capacités.

Un autre pouvoir à ne pas oublier, c’est la faculté de se rendre invisible qui est sans aucun doute la cerise sur le gâteau pour pouvoir jouer les différentes parties du jeu en mode infiltration plutôt qu’en fonçant tête baissée dans les combats.

Miles ne se repose pas que sur ses pouvoirs, il a aussi des gadgets et des compétences que l’on peut débloquer tout au long du jeu pour rendre nos confrontations plus simples ou plus spectaculaires.

La seconde différence avec Peter, c’est son appartenance (récente) à Harlem et sa volonté de représenter le quartier et de défendre ses habitants. Peter veut sauver le monde, Miles veut sauver les habitants.

Pour cela, il va rendre divers services d’abord aux habitants de Harlem, mais aussi à tout le reste de la ville. Pour nous fournir des missions annexes, Miles se sert d’une app pour smartphone accessible à n’importe quel New-Yorkais. Une bonne idée qui permet d’avoir toujours quelque chose à faire pendant qu’on se balade dans la ville.

Les combats sont bien faits, les déplacements sont agréables et les ennemis sont bien pensés.

On a comme souvent plusieurs types d’ennemis pour nous forcer à nous adapter lors de nos combats. Donner des coups de pieds en boucle ne vous suffira pas, il vous faudra obligatoirement apprendre à esquiver, à saisir les armes de vos adversaires (pour les casser, pas pour s’en servir) et j’en passe.

Insomniac Games nous propose un jeu vraiment beau sur PlayStation 5, pas seulement avec son utilisation du ray-tracing ni des textures 4K, mais par la richesse de l’environnement qui nous entoure et la fidélité de la réalisation de la ville.

Si vous avez déjà visité New-York, vous prendrez plaisir à vous balader dans les rues de la ville en reconnaissant les quartiers et les monuments. C’est déjà assez agréable en temps normal, mais il faut avouer qu’en ce moment c’est encore plus kiffant vu qu’on ne peut pas vraiment voyager.

Il ne faut pas oublier de dire que notre héros est personnalisable (un peu) car on peut choisir la tenue qu’il porte quand il est Spider-Man. Que vous soyez plutôt classique ou futuriste, vous trouverez votre bonheur. Pour ma part, j’ai opté directement pour la tenue de Spider-Man: Into the Spider-Verse parce que c’est simplement la meilleure.

Il y a d’ailleurs une option pour avoir les sons et les animations en raccord avec le dessin animé directement dans le jeu, une vraie pépite.

Je vais terminer en vous disant que musicalement c’est parfait. On retrouve bien l’ambiance Marvel et Spider-Man mais avec une sonorité différente qui correspond bien à Miles. On aurait apprécié que la musique soit un peu plus mise en avant dans le jeu car on voit que le studio a voulu mettre en avant cette passion de Miles mais sans plus finalement.

La durée de vie

Il ne vous faudra qu’une dizaine d’heures pour terminer l’histoire et récolter tous les objets disséminés aux quatre coins de New-York. Vous pourrez toujours relancer une partie en New Game + pour augmenter la difficulté (ou non) du jeu tout en conservant tout ce que vous aurez débloqué au préalable.

Une fois l’aventure terminée, le jeu pourra se reposer dans votre bibliothèque car il n’y a pas de DLC d’annoncé pour le moment.

Vous pourrez toujours le lancer pour faire un tour dans la ville en changeant la météo une fois le jeu terminé.

Verdict

Les points positifs

  • Fun à jouer
  • La personnalité de Miles
  • La variété des pouvoirs

Les points négatifs

  • Des missions répétitives
  • Les touches/combos un peu complexes au début

Mentions spéciales

L'utilisation de la maquette
10
Les cinématiques
9
Les musiques
10

En résumé

Marvel's Spider-Man: Miles Morales nous propose une aventure héroïque à dimension humaine dans un New-York enneigé. Un gameplay efficace, des graphismes soignés et une histoire prenante, il serait dommage de passer à coté de l'aventure de Miles Morales si vous possédez une PlayStation.

Où se trouve la note attribuée au jeu dans ce test ?
C'est simple, il n'y en a pas. Nous pensons que l'expérience offerte par un jeu vidéo ne peut être réduite à une notation arbitraire aussi complexe soit-elle. Nous vous invitons à lire l'ensemble du test ainsi que le verdict qui donnent une idée assez détaillée sur l'expérience procurée par le jeu.