J’attendais de pouvoir jouer à Among Trees depuis déjà quelques mois, depuis le jour où j’ai pu voir pour la première fois la direction artistique vers laquelle se tournait le développement du jeu. Sorti en early access la semaine dernière sur l’Epic Games Store, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai tenté l’aventure.

Le jeu est en pre-alpha, on ne va donc s’attarder que sur les côtés positifs de cette expérience de jeu qui dure quelques heures si l’on profite de la ballade. Among Trees nous projette au beau milieu d’une forêt aux couleurs sublimes à côté d’une cabane à retaper. Pas de vidéo explicative ou de tutoriel envahissant, vous découvrez ce que vous pouvez faire au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu.

Pour débuter, on ramasse des planches et des branches pour pouvoir remettre en état notre petite maison abandonnée. C’est notre point de chute et notre seul “safe zone”. Une fois cette première étape terminée, on peut commencer à explorer les environs pour trouver des objets afin d’agrandir la cabane. Que ce soit de la mousse d’arbre, des clous et de la corde, que l’on trouve dans des caisses abandonnées ou le long d’un cour d’eau.

Le but de tout ça, c’est d’aménager des espaces pour cultiver, crafter ou encore cuisiner par exemple, dans l’ordre que vous préférez.

Among Trees nous propose d’explorer un monde sauvage, où l’homme a laissé quelques traces mais où la nature est de nouveau maîtresse des lieux. On croise des lapins, des daims et parfois des ours (ces derniers nous veulent du mal, fuyez), mais aussi des endroits oniriques où les fleurs cotoient les hautes herbes.

Entre deux cueillettes de champignons (nécessaires à notre survie), on admire la beauté naturelle de l’environnement que l’on traverse, accompagnée par une musique douce qui nous évade en un rien de temps.

Mais Among Trees est un jeu de survie et votre interface vous le rappelle assez rapidement. Il faut manger ce que vous ramassez (cru si vous n’avez pas le choix), améliorer votre équipement (qui est inexistant quand vous débutez) ou encore dormir la nuit pour échapper aux températures frigorifiques.

Plus notre partie avance et plus on agrandie notre cabane, on s’arme d’outils plus sophistiqué (une carte et une boussole par exemple), pour explorer un peu plus les environs.

On suivra attentivement les prochaines étapes de la roadmap pour revenir vivre à nouveau l’expérience Among Trees avec les nouveautés, seul dans cette forêt envoûtante. Si j’étais déjà tombé amoureux du jeu avant de l’avoir essayé, je le suis encore plus maintenant que j’ai pu m’y plonger un peu.