J’ai dévoré les saisons de Peaky Blinders quand je suis tombé dessus cette année. Difficile de ne pas être accro devant le jeu des acteurs, la réalisation et l’ambiance qui se dégage du show. Evidemment quand Curve Digital a annoncé qu’un jeu allait sortir cet été, j’étais au taquet. Un peu sceptique quand les premières images sont arrivés, j’ai sauté sur l’occasion quand j’ai pu mettre la main dessus.

L’univers

Peaky Blinders: Mastermind se déroule avant la saison 1 de la série TV du même nom (Peaky Blinders). On est aux commandes des membres de la famille Shelby dans la belle ville de Birmingham (alors belle, c’est vite dit, c’est quand même très pauvre et pas dans la meilleure période non plus). La grande Guerre s’est terminée et Tommy va prendre la tête du “gang” des Shelby dans une ville où la corruption, la violence et l’alcool font bon ménage (pour eux surtout).

Le jeu respecte l’ambiance de la série, que ce soit pour les personnages comme pour la ville et les décors. On retrouve aisément les différents endroits où l’intrigue principale se déroule dans les premières saisons de Peaky Blinders.

L’histoire est assez sommaire mais elle est quand même dans la lignée de ce que nous propose le show TV. Un cocktail détonnant où les magouilles de gangs se mélangent aux affaires de la police.

Le jeu

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Peaky Blinders: Mastermind est un jeu d’aventure et de “puzzle”. Un choix osé qui correspond finalement tout à fait à ce que la série met en avant: la stratégie. Tommy Shelby gravit les échelons grâce à son esprit attentif et inventif qui possède toujours plusieurs coups d’avance sur ses adversaires.

Si le reste de sa famille n’a pas les mêmes talents, c’est bien autour de la faculté de Tommy que tout tourne. Le jeu en tire parti avec un mode de fonctionnement original. On contrôle les membres de la famille Shelby dans l’ordre que l’on souhaite pour pouvoir mener à bien nos missions.

Chaque personnage de la famille possède un talent qui lui est propre et qui nous permet d’avancer. L’idée est de contrôler chaque personnage “en même temps”.

En bas de l’écran se trouve une frise chronologique qui répertorie toutes les actions que vous réalisez avec vos personnages. Vous pouvez revenir en arrière, mettre en pause ou avancer le temps, tout en changeant de personnage.

Peaky Blinders: Mastermind nous propose de planifier les missions et de les jouer en temps réel par la même occasion. On se retrouve à passer 30 minutes sur une mission, à alterner les personnages pour au final réaliser un run de 4 minutes où tout est magnifiquement ficelé. On peut alors observer nos personnages enchaîner les actions et se déplacer devant nos yeux ébahis tout en s’écriant: c’est moi qui ai fait ça !

On ressent véritablement la sensation d’avoir organisé le coup parfait, en utilisant comme il faut les capacités spéciales de chacun. Il y a même une sensation d’oppression quand le timer vous indique que la fin du chrono est proche.

Heureusement, on ne peut pas “perdre” pendant une mission. On peut se faire repérer par la police, mais on a toujours la possibilité de rembobiner à volonté. Que ce soit de quelques secondes pour déplacer le héros qui s’est fait détecter, ou carrément jusqu’au début si on a mal démarré notre mission.

La complexité des missions est croissante et on si on commence avec un ou deux personnages, on enchaîne avec de plus en plus de membres à coordonner. On regrette par contre le manque de liberté que nous propose le jeu. Il n’y a pas 40 façons de terminer une mission, il faut surtout trouver la stratégie pensée par les développeurs (qui est logique soit dit en passant).

L’ambiance est vraiment réussi, avec un choix graphique qui va bien au jeu. Visuellement, c’est super propre. On se retrouve en un rien de temps dans le pub des Peaky Blinders, comme si on était dans la série.

Verdict

Les points positifs

  • Les personnages sont fidèles à la série
  • Le déroulement des missions et la coordination

Les points négatifs

  • Le manque de liberté pour réaliser une mission

Mentions spéciales

Tommy Shelby
10
Le respect de l'ambiance de la série
9.5
Le choix graphique
8.5

En résumé

Peaky Blinders: Mastermind nous propose de vivre une aventure où la stratégie et l'organisation sont les maîtres mots. Loin de l'action et des combats spectaculaires, on prend plaisir à ce que notre mission se déroule sans problème en dirigeant tous les membres de notre équipe "en même temps". Incontournable si on aime la série, on passera un bon moment sans avoir pour autant besoin d'avoir vu le show TV avant.

Où se trouve la note attribuée au jeu dans ce test ?
C'est simple, il n'y en a pas. Nous pensons que l'expérience offerte par un jeu vidéo ne peut être réduite à une notation arbitraire aussi complexe soit-elle. Nous vous invitons à lire l'ensemble du test ainsi que le verdict qui donnent une idée assez détaillée sur l'expérience procurée par le jeu.